Bref descriptif

MARCHE ROYALE SAINTE ROLENDE 

DE VILLERS-POTERIE

 

 

Compagnie affiliée à l’Association des Marches de l’Entre-Sambre-Et-Meuse depuis la création de celle-ci.

 

La compagnie compte environ 300 marcheurs répartis en trois pelotons :      

 

- Sapeurs du 2ème Empire

- Grenadiers du 1er Empire

- Voltigeurs du 2ème Empire

 

 

Les deux événements de l’année sont :

 

  1. La cérémonie du Cassage du verre le dimanche de Pâques par lequel les Officiers s’engagent à assurer les devoirs de leur charge.
  2. La Procession du lundi de Pentecôte.

 

Au cours de celle-ci, le rôle de la Compagnie de Villers-Poterie est important. Les temps forts en sont la sortie de la châsse le lundi matin à 3h45 et la rentrée de la châsse à Villers à midi, escortée des compagnies de Villers, Gougnies, Fromiée, Biesme, Acoz et Gerpinnes, soit plus de 1500 marcheurs.

 

C’est sous les ordres du tambour-major de Villers que s’effectue la sortie de la Procession le lundi matin à 3h40. Et c’est à Villers que la châsse stationne le plus longtemps (deux heures).

Pourquoi ? Parce que d’après les différentes biographies de Sainte Rolende, celle-ci serait morte à Villers-Poterie en 774 mais son corps fut enterré à Gerpinnes, étant donné l’impossibilité de lui donner dans son village une sépulture digne de son rang.

Il existe une pierre encastrée dans le mur de la chapelle de la ferme-château de Villers qui porte l’inscription gothique signifiant :

 

ICI MOURUT LA BIENHEUREUSE VIERGE ROLENDE

(Hic Obiit Beata Virgo Rolendis)

 

 

Le lundi après-midi, la compagnie de Villers participe à la rentrée solennelle de la Procession depuis le Sartia jusqu’à l’église de Gerpinnes.

 

De grands moments chargés d’émotion et de tradition attendent ceux qui indéfectiblement restent attachés à leur folklore et/ou à leur croyance en l’indulgente protection de la Sainte.


 

 

 

 

 

Ci dessous, la "fiche" de notre compagnie dans le dossier introduit auprès de l'UNESCO pour la reconnaissance des Marches folkloriques de l'Entre-Sambre et Meuse en tant que "chef d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité" :

 

SPECIFITES PROPRES A LA COMPAGNIE ROYALE

SAINTE ROLENDE DE VILLERS-POTERIE .

 

 

  1. SORTIE DE LA CHASSE.

  Sainte Rolende décède à Villers-Poterie dans le château ferme situé à coté de l’église actuelle. C’est pourquoi, depuis toujours, la compagnie de Villers-Poterie a le grand privilège de procéder à la sortie de la châsse de l’église de Gerpinnes lors du départ de la procession à 3h40 du matin plus exactement. Cette sortie est précédée de ce qu’on appelle un « Rigaudon » sur le parvis de l’église de Gerpinnes en présence des compagnies de Gerpinnes et de Villers- Poterie, ce « Rigaudon » symbolise en quelque sorte une passation de pouvoir de la compagnie de Gerpinnes envers la compagnie de Villers-Poterie qui reçoit la canne major Sainte Rolende de Gerpinnes, le tambour major de Villers-Poterie se retrouve alors aux commandes des deux batteries de tambours et fifres des compagnies de Gerpinnes et de Villers. Le départ de la procession du tour Sainte Rolende commence alors en présence des autorités, de la châsse et des centaines de pèlerins et marcheurs déchirant la nuit du dimanche de Pentecôte aux sons des fifres et tambours.

A la limite des  villages de Gerpinnes et d’Hymiée, le tambour major de Gerpinnes récupère la canne major Sainte Rolende et reprend le commandement de sa batterie, poursuivant sa route vers Hymiée ; la prestation de la compagnie de Villers-Poterie s’arrêtant là ayant effectué son prestigieux devoir dans un profond respect d’une tradition multiséculaire, ceci constitue LE moment fort de la compagnie Royale Sainte Rolende de Villers-Poterie.

 

  1. ARRET AU CAILLOU VILLERSOIS.

 La compagnie de Villers-Poterie débute les festivités nocturnes à 1h00 lors du traditionnel « Réveil » et parcourt la distance entre Villers et Gerpinnes, accompagnée des nombreux pèlerins se rendant à la messe de 3h00 à Gerpinnes.

Les flambeaux portés par les marcheurs éclairent les bords de la route de campagne, le cortège, mélange de marcheurs en uniforme accompagnés de leurs familles, amis et pèlerins  se rend à Gerpinnes et s’arrête au lieu dit le « caillou villersois » juste avant l’entrée du village.

Les marcheurs posent un pied sur le caillou symbolique et reçoivent une « goutte » en récompense du trajet accompli, le pied sur le caillou, tour à tour, le marcheur boit la goutte reçue d’un seul trait après avoir prononcé : « A l’anneye qui vé ! »

Il est alors 2h30 et la compagnie repart vers l’église de Gerpinnes.

  

  1. NAISSANCE D’UN NOUVEAU PELOTON.

  A la demande des jeunes, la création d’un peloton de Grenadiers Premier Empire voit le jour en 1968 et leur étendard en 1969 .

   

  1. TIR AU BALLOT.

Dans chaque village, la clôture des festivités le mardi soir de pentecôte est attrayante et constitue à elle seule la preuve de la richesse de notre folklore, mélange savoureux de traditions, coutumes et symboles qui différencient  les compagnies entre elles.

A Villers-Poterie, nous procédons au « tir au ballot »

 

Vers 21h30, la compagnie se rassemble sur une place (au lieu dit le Baillau), des ballots de paille y sont posés à même le sol, des officiers y boutent  le feu tandis que les sapeurs et la batterie se détachent alors des « tireurs » : fusils et tromblons, tour à tour et sous l’œil vigilant des officiers, s’emploient alors à éteindre les flammes du brasier en tirant deux par deux en direction de celles-ci jusqu’à extinction totale pendant que les sapeurs et la batterie tournoient sur la place attendant le dernier tir pour battre la retraite finale.

Le cœur serré, la tête remplie de souvenirs, la Pentecôte s’achève au merveilleux chant de la retraite, l’émotion est grande et déjà nos pensées vont vers la prochaine avec le sentiment d’un devoir accompli, mélange de satisfaction et d’amertume de la fin des festivités.